Anniversaire thème rouge à pois

Anniversaire thème rouge à pois

Parfois les idées les plus simples sont les meilleures.

Pourquoi cette petite phrase ? Parce qu’autour de moi les fêtes d’anniversaire deviennent de véritables événements mondains et que ça me démange de le dire et de l’écrire. En effet, de plus en plus de parents organisent des mercredis ou des samedis avec une ribambelle d’enfants autour d’activités ludiques, et, ma foi, fort onéreuses. Bowling, Laser Game, Machines à jetons, Péniche sur la Seine, Accrobranche, Fun park ou encore Parcs d’attraction célèbre (je ne vais pas les citer précisément, ce serait leur faire de la publicité), et j’en oublie. Question : à quand la limousine et les belles pépées ?

Alors, certes, ce sont des lieux très agréables en famille ou avec des copains, mais pourquoi ne pas attendre d’avoir l’âge d’en profiter pleinement, au collège, au lycée, quand on sait faire la queue sans s’impatienter, retrouver son chemin, téléphoner au besoin ? Gérer un groupe d’enfants excités n’est déjà pas une mince affaire, le faire dans un open space est d’autant plus anxiogène et épuisant pour les adultes accompagnants.

Mais ce qui me fascine surtout c’est la débauche d’argent. Un après-midi de ce genre coûte approximativement de 200 à 300 euros. Outre que c’est une dépense que nous réservons plutôt à des objets importants (mobilier, informatique) ou des voyages, au sein de notre foyer, est-ce raisonnable pour une réunion d’enfants ? On parle tout de même du prix de 2 vélos ? 3 d’occasion ! Ces cadeaux, pour moi, pour mon homme, sont des cadeaux importants, comme une nouvelle montre, des rollers, une trottinette qui éclipseront les autres petits cadeaux, dont il faut prendre soin, qui ont une « valeur ». La dépense de 200 euros comme un fait anodin me paraît source d’ennuis futurs pour l’adolescent qui travaillera pendant les vacances ou voudra acheter sa première voiture. Je souhaite que mes enfants réalisent que ces moments sont exceptionnels.

J’ai l’impression que les parents mettent autant d’importance à réussir ces événements – et donc à satisfaire leur enfant – que pour une cérémonie ou un mariage. Quel est le but ? Faire plaisir, éviter la frustration, gâter, épater ? Pourtant il y aura fatalement des couacs, des frustrations, et des enfants contrariés. Car c’est du vécu : les invités n’ont pas le droit d’être déçus ! Il me semble que c’est oublier que le bonheur est aussi dans les petites choses, dans le partage, dans les histoires, dans la joie de découvrir l’univers et les jouets de l’autre. Est-ce qu’inconsciemment ce n’est pas une réparation ou une répétition de leur propre enfance ? Est-ce réellement un désir conscient de l’enfant lui-même ou de celui qui est en eux ?

Ceci dit, en région parisienne, je comprends la difficulté de recevoir dans un appartement exigu, mais là aussi, nul besoin d’inviter 10 personnes et que je sache, deux heures à l’école dans une classe n’occasionnent pas de dégâts ou d’intervention de la police. Nos enfants grandissent en appartement pour la plupart et savent se tenir, ne pas sauter ou courir pour ménager les oreilles et les nerfs de voisins. Le savoir-vivre et et le respect des autres est crucial pour vivre en société et qui plus en immeuble.

En conséquence, je me retrouve, avec mes trois enfants, à organiser des mercredis, des samedis, voire des dimanches autour de l’anniversaire d’un copain : départ pour la patinoire à 9h, dépose d’un enfant à Notre Dame, récupération à l’autre bout de l’arrondissement, attente du retour d’Ile-de-France un soir avec embouteillages. Tout cela au milieu de journées ou de weekends bien chargés. Mes enfants s’éclatent évidemment dans ces activités sportives ou ludiques pour lesquelles nous n’avons forcément d’envie ou de budget, je le reconnais. Mais il peut aussi m’arriver de dire non, de leur expliquer qu’ils n’ont pas l’âge ou que ça nous paraît non approprié. Pas simple de mettre son enfant en porte-à-faux avec les autres, surtout quand les parents qui font d’autres choix s’en mêlent. D’autant que cette mode fait recette, elle se répand au fil des classes. Les enfants sont invités, participent, réclament et le même traitement : c’est la base du commerce que de créer un besoin pour vendre !

Vaille que vaille, si nous faisons des choix responsables, il faut les expliquer et s’y tenir, qui plus est dans une fratrie !

Néanmoins, je suis un peu effrayée par cette nouvelle mode. Je la pensais dépendante de notre lieu de vie, de la tendance parisienne bobo, mais d’autres mamans en Province témoignent que leur enfant est invité au Fun Park distant de 45 mn où deux anniversaires seront fêtés en même temps. Bruits, excitation, gâteau abandonné à peine entamé, j’ai du mal à imaginer que ces moments de folie laissent des souvenirs impérissables. Et que dire à ce papa à qui mon fils lui a demandé combien coûtait cet après-midi, non pas par indiscrétion, mais parce qu’il voulait argumenter avec moi, et qui n’a pas voulu répondre, gêné que son fils ne connaisse pas le prix. Devant ma mine amusée, il s’est justifié. Je crois que nous étions mal tous les deux !

Pour la minute psy, je fais amende honorable : je n’aime pas le monde, je n’aime pas faire la queue, je n’apprécie pas de vivre avec une foule un événement quel qu’il soit, je n’idéalise pas le côté fabriqué des parcs et je plains les gens qui travaillent dans le bruit et entretiennent ces mythes en leur donnant corps.

Voilà pourquoi depuis des années, j’organise des fêtes chez moi, selon le thème que mes enfants apprécient. Vous commencez à me connaître, vous les avez vu passer : anniversaire princesse, anniversaire pompiers, anniversaire pirates, anniversaire sur le thème des dinosaures, anniversaire cowboys, et plus rarement sur un personnage de dessin animé, l’anniversaire Reine des neiges ou de saga, comme l’anniversaire Star Wars. Vous retrouverez aussi les coloriages géants gratuits à télécharger. Ces fêtes demandent de la préparation, mais je ne dirige rien, tout se fait en concertation avec mes enfants : décoration, activités, jeux, gâteau. Je coordonne simplement. Nous choisissons un sujet qui leur tient à cœur cette année là, et nous listons ce qu’il serait agréable de voir ou de faire, voire de manger. A ce point du projet, Pinterest est notre ami ; vous trouverez d’ailleurs dans mon tableau de bord le complément de mes tutoriels sur le blog.

Pour autant, il faut que cela reste un plaisir et non une corvée ou une affaire d’état. Il n’y a pas d’obligation et nous avons déjà « sauté » des années et des anniversaires. Par exemple, même si j’ai entrepris de réaliser des gâteaux en pâte à sucre, j’ai eu le plaisir de constater que mes enfants ne les réclament pas et que souvent, la veille ou l’avant-veille ils m’assurent que le plus simple sera le mieux. Avec les années, ils participent de plus en plus et jouent même le jeu des photos car ils savent que les tutoriels seront peut-être publiés ! Ce sont donc des ouvrages collectifs que nous vous proposons, clés en main !

Après ce long préambule, je reviens au thème de cet article : l’anniversaire rouge à pois.

Ce choix de couleurs gaies nous tentait ma fille et moi depuis quelques années. Nous l’avons mis en œuvre sans penser qu’il pouvait évoquer un ou plusieurs personnages de dessin animé., mais peut-être y aurez-vous pensé : rien de plus simple que de l’adapter à un thème Minnie ou Charlotte aux fraises par exemple !

Pour la décoration, je suis partie sur des accessoires jetables coordonnés :

  • Nappe en papier rouge à pois (Monop)
  • Serviettes
  • Assiettes rouges
  • Gobelets blancs
  • Guirlandes de fanions découpées dans les pans les plus longs de la nappe
  • Ballons rouges, roses, verts pour le contraste
  • Pour le buffet : des pailles bigarrées, des fraises tagada dans des bols blancs et le fameux gâteau ! Voir plus bas.

 

Après que les cadeaux aient été déballés, les lego montés, il y a parfois un petit creux, une petite voix qui demande quelles seront les activités, qui préfère s’isoler ou changer de rythme. Pour cet anniversaire rouge à pois, nous avons installé un atelier studio photo : une petite affiche, un pan de guirlande, une chaise et des accessoires en carton pour se déguiser. A commander en ligne et à coller soi-même sur des tiges en bois. Un truc tout simple et des dizaines de photos très rigolotes !

 

 

 

Pour les chipies créatives, nous avons organisé un atelier fabrication de bracelets sur élastique avec des perles rouges et blanches et de petites breloques en métal argenté. Un joli souvenir de cette journée et un moment de calme très apprécié.

 

 

Et le clou de la journée : le gâteau qui fait toujours son petit effet même lorsque les enfants grandissent !

Comme souvent, j’avais compilé des idées chinées sur le net et pour ne pas avoir recours à une simple coccinelle, développé un peu le concept avec d’autres couleurs plus vives ou plus douces : du rose, du vert et du blanc. Je suis partie sur un gâteau à deux étages, l’un blanc et l’autre rouge figurant une maison de fées, , des fleurs, des insectes de prairie et forcément, des pois !

La base de mon gâteau est toute simple : une recette de génoise, dans deux moules ronds, coupée et empilée avec une mousse de framboises et recouverte de gelée de fraises.

Les quantités de pâte à sucre sont : 500 g de pâte blanche, 500 g de rose, 250 g de vert et 250 g de rouge.

 

 

Pour compléter, nous avons offert aux invitées de petits sachets rouges avec crayons de bois surmontés de gommes coccinelles, de bonbons roses et rouges et toutes sont reparties avec leur bracelet. Voici d’autres idées issues de mon tableau de bord Pinterest : invitations, jarres apéritives et autres cupcakes !

Trouver un joli cadeau pour les maîtresses

Trouver un joli cadeau pour les maîtresses

Tous les ans à cette période de l’année, la question se pose : offrir un cadeau à la maîtresse ? et si oui, lequel ?

J’ai une pensée particulière pour toutes ces personnes qui passent tant de temps à enseigner, rendre curieux, discipliner, jouer avec les enfants, parfois plus souvent que les parents eux-mêmes alors que ces derniers sont épuisés par deux jours de weekend. Faire la classe en maternelle ou en primaire, c’est une activité non stop qui fatigue. Pour avoir enseigné en université, j’ai rarement eu à faire la police et même s’il est difficile de tenir deux heures de cours magistral seule sur l’estrade, on est peu interrompue !

En mai je commence donc à m’interroger sur le style de cadeau que j’aimerais offrir ou que mes enfants aimeraient offrir. Bien sûr, le dessin est impératif ! C’est la création qui porte les sentiments et les exprime le mieux. Souvent la ou le parent délégué demande aux enfants un dessin A5 qui représente la maîtresse et la classe et nous les assemblons pour en faire des posters-souvenirs. La remise du cadeau est toujours un bon moment, mes albums photos en sont plein et les enfants adorent se revoir ainsi que leurs petits copains au même âge.

Et puis il y a le cadeau fait-main par les miennes !

Je prends mon carnet d’esquisses A4 et je commence à gribouiller : des règles, des cartes, des compas, des crayons, des cartables.

Vous connaissez déjà certains de mes modèles.

Cette année, j’ai laissé mon esprit dériver et j’ai opté pour des cahiers : des couvertures de cahier intemporelles aux couleurs vives pour symboliser les activités préférées de la maîtresse ou du maître : cahier de vie, cahier de poésie, cahier d’éveil, cahier de bonne humeur, cahier de lettres… avec une étiquette à personnaliser.

La classe de Madame Branchu, L’école du dirlo, Merci Barnabé pour cette bonne année ! Tout ce que vous voudrez !

 

Retrouvez tous les petits cahiers, mais aussi certains modèles des années précédentes dans la boutique Dessine-moi un prénom et offrez le plus joli des cadeaux pour les maîtresses accompagné du dessin de votre enfant !

[DIY] Fête des mères – Tutoriel tableau magnétique

[DIY] Fête des mères – Tutoriel tableau magnétique

Un cadeau réalisé par des mains d’enfant est l’une des plus belle preuves d’amour, non ?

Je vous propose une idée de cadeau homemade pour les enfants, à offrir aux mamans, aux papas, à la nounou, aux mamies, ou simplement pour décorer le réfrigérateur familial : un magnet fait-maison, avec tout plein d’amour, original et surtout, personnalisé.

Pour ce faire, il vous faudra :

  • 1 mini châssis entoilé (en boutique de loisirs créatifs, au BHV pour les Parisiens ou sur le net)
  • 1 feuille magnétique avec une face autocollante (même source)
  • de la peinture, gouache ou acrylique, 2 couleurs suffisent pour faire un bel ensemble
  • un feutre à peinture type Posca (optionnel)

La marche à suivre est toute simple : demandez aux enfants de peindre le fond d’un tableau de la couleur qu’ils désirent. Une fois secs, retournez-les (les tableaux, pas les enfants). Découpez la feuille magnétique en petits carrés de la taille du châssis, retirer le papier et collez-les au dos, directement sur le bois.

Puis retournez-les de nouveau et dessinez le motif de leur choix. Laissez les peindre le motif et ajouter un petit mot, prénom ou message, au feutre ou au pinceau.

tutoriel-diy-cadeau-fete-des-meres-tableau-magnetique1

tutoriel-diy-cadeau-fete-des-meres-tableau-magnetique2

tutoriel-diy-cadeau-fete-des-meres-tableau-magnetique3

tutoriel-diy-cadeau-fete-des-meres-tableau-magnetique4

Les possibilités sont infinies et les formes des châssis aussi.

Il existe aussi de grands châssis magnétiques pour les peintres en herbe qui auraient des envies de grandeur ! Amusez-vous bien !

Découvrez également les tableaux magnétiques vitaminés en vente dans la boutique :

isabelle-dessine-moi-un-prenom

Arbres de vie : nouvelle collection 2017

Arbres de vie : nouvelle collection 2017

Peindre des arbres est depuis quelques années un thème cher à mon cœur. J’aime me poser, à la campagne lors d’un pique-nique, ou à la mer et les esquisser sur mon petit carnet. Si vous me suivez sur Faceook et Instagram, vous avez déjà croisé ces petites pages jaunes où croissent des fleurs, des pissenlits ou de grands tulipiers au crayon. A l’atelier, je les peins sur toile et chacun d’entre eux reflète mon état d’esprit du moment.

Vous vous souvenez des arbres de vie des quatre saisons, qui ont rencontré tant de succès qu’il m’ont valu beaucoup de copies. Disons qu’ils sont presque tombés dans le domaine public ! Je continue de les réaliser, parfois tous ensemble et chaque fois, je les améliore. Depuis, d’autres arbres ont vu le jour, dans toutes les couleurs. Vous les avez aimés sur tous les supports : boîtes et coffrets à bijoux, magnets, sans oublier les bijoux.

Cette année, je souhaiter vous offrir une nouvelle collection, sans bien savoir vers quoi iraient mes choix. Des arabesques, des volutes, un côté classique ? Je n’en avais aucune idée. Pourquoi alors s’évertuer me direz-vous ? Je crois que les arbres sont devenus une sorte de bienfait qui me permet de me sentir bien. Comme de revenir à de vraies valeurs, simples, essentielles, me replonger dans mon intérieur et laisser grandir mes pensées, faire coïncider le cœur et la raison.

L’arbre c’est une perpétuelle croissance, un épanouissement, une floraison recommencée, des fruits, un avenir. Comme l’homme qui grandit, de la jeune pousse à l’arbuste, du saule qui ploie au chêne robuste. Comme il déploie ses racines, il se nourrit de son passé pour mieux explorer le ciel de ses branches. Au Moyen-âge, l’arbre est le fût de colonne des cathédrales, dans la mythologie scandinave, c’est Yggdrasil, l’arbre monde. La forêt est un lieu mystérieux où les arbres grincent et se partagent la terre et le ciel, et donnent asile aux bêtes sauvages. Dans le célèbre monde de Tolkien, c’est l’Arbre Blanc du Gondor, au centre de la Cité.

Et puis cette année, j’ai ressenti une envie d’abstrait, de couleurs vibrantes. Après le premier tour des élections et un certain abattement de mon imagination, j’ai cherché en moi ce qui pourrait me faire du bien et de l’orange et du jaune sont apparus, puis des couleurs complémentaires, violet, turquoise, vert. Un autre tableau a vu naître l’opposition du bleu en fond, et de l’orange en touches. Enfin, du vert acidulé, du turquoise se sont mariés avec du rose et du jaune. Des couleurs bohèmes, vivifiantes, et des pois de dimensions variées qui rappellent les seventies.

Ils sont gais, pleins de mouvement, d’optimisme. J’espère qu’ils vous plairont !

Retrouvez dans la Boutique Dessine-moi en prénom en ligne les toiles, coffret, magnets et bijoux :

Pour un cadeau personnalisé, n’hésitez pas à me contacter !