[DIY] Fabriquer une bougie anti-moustiques

Il fait beau, il fait chaud, le soleil se couche tard et nous aimons profiter des longues soirées du printemps à l’automne, ma saison préférée. Hélas, corollaire désagréable, les moustiques aussi apprécient nos agréables moments dehors pour faire un festin de nos chairs appétissantes.

C’est pourquoi avec ma fripounette, nous avons décidé d’y remédier en fabriquant des bougies anti-moustiques naturelles.

C’est le tutoriel que je vous propose et qui répond à la question du mois du challenge P12, à savoir : Quelle saison seriez-vous ?

Ingrédients pour une bougie de 150 ml :

  • 100 g de cire d’abeille blanche en paillettes
  • 20 ml d’huile végétale (macadamia pour moi)
  • 40 gouttes d’HE de citronnelle
  • 20 gouttes d’HE géranium
  • 5 gouttes d’HE de bergamote

Matériel :

  • Balance
  • Casserole
  • Récipient pour faire fondre la cire au bain-marie
  • Fouet ou spatule
  • Bocal, verre ou tasse
  • Mèche
  • Baguette en bois

Etape 1 : Peser les paillettes de cire d’abeille

Etape 2 : Chauffer les paillettes de cire, puis ajouter l’huile végétale.

Etape 3 : Retirer le mélange du feu et ajouter les Huiles essentielles.

Etape 4 : préparer le contenant en installant la mèche et la baguette qui la maintiendra verticale, puis verser le mélange encore chaud.

Etape 5 : Laisser refroidir et profiter de longues soirées tranquilles !

Pour participer au Challenge créatif P12, rejoignez-nous sur le groupe et pour visualiser les autres participations, visitez le blog de Miss Cata, notre muse es tutoriels !

[Projet P12] « Si j’étais une œuvre d’art »

Ce mois-ci la question du portrait chinois inité par Miss Cata était en rapport avec l’art et en particulier un peintre qui pourrait nous correspondre.

J’ai choisi Mucha car son symbolisme en fait un peintre intellectuel tout en étant par sa technique et son traitement des figures très poétique et délicat.

Voici ma version de Clair de Lune (1902) au crayon de couleur. J’en ai fait un marque page, adapté à cette longue silhouette drapée.

Pour participer au challenge, rejoignez-nous sur le groupe Facebook et publiez avec le #P12 !

[DIY] Le bocal d’activités

Chaque fois que mes enfants sont contraints de quitter un écran, j’ai droit au sempiternel : « j’m’ennuie ! », pas vous ?

Eh oui, pas facile de générer ses propres activités lorsque l’on a envie de rester passif. Tout les idées que l’on peut leur proposer sont rejetées une à une, trop ringardes, trop fatigantes, ou pas assez unanimes.

Pour remédier à ma manière à cette douloureuse litanie, je vous propose un bocal d’activités manuelles et de jeux. Des propositions toutes simples dont certaines peuvent aussi être utilisées en voiture lors des longs trajets.

Le bocal d’activités en lui-même est déjà une activité, puisqu’il a fallu trouver ces idées tous ensemble, les entendre rire et se contrarier. Evidemment, on retrouve « les jeux de ballon », « la pâte à modeler », les « figurines Playmobil », et mon petit lutin malicieux aurait voulu ajouter : « embêter papa » ou « gâcher la soirée en amoureux des parents ». Faites-le tri !

Je vous ai concocté deux pages de propositions mais chaque famille a sans doute les siennes, à vous d’adapter (si vous avez un jardin, si vous êtes en voiture…).

Télécharger la liste d’activités

Une fois le bocal prêt, chacun pourra tirer un papier, le lire à voix haute et décider si l’activité remporte assez de succès pour être mise en place. Vous aurez déjà gagné 5 minutes pour boire un café frappé !

[P12] La peinture au gros sel

Après la gourmandise, le lieu de rêve, la créature fantastique, ce mois-ci le Projet 12 prévoyait que nous plancherions sur une autre facette de notre personnalité :

Bien qu’étant du signe astrologique de la balance et donc de l’élément Air, je me sens plutôt fille de l’Eau. C’est mon élément, depuis le bain avec charlotte sur la tête, aux cours de natation, jusqu’aux longueurs dans la mer déchaînée les jours de tempête.

Puisant dans cette idée de l’eau et de la mer, j’ai eu envie d’essayer pour la première fois une technique que les instituteurs connaissent bien pour la mettre en pratique en maternelle : la peinture au gros sel.

Le matériel b’est pas très compliqué : une feuille de papier 300 g, de la peinture aquarelle ou de la gouache, du gros sel (de Guérande pour nous), de l’eau et des pinceaux.

Appliquez du scotch sur la feuille pour délimiter la surface à peindre, puis humidifiez-la.

Passez plusieurs couches de peinture plus ou moins épaisses.

Disséminez du gros sel irrégulièrement sur la surface, de haut en bas.

Admirez les effets surprenants que provoque cette réaction ! Le gros sel absorbe la peinture, parfois jusqu’au papier, et laisse des endroits plus sombres entre chaque surface absorbée.

Laissez ensuite sécher puis ôtez le gros sel.

Et voilà !

On y voit selon les gens des choses différentes. Moi j’aime y voir de l’eau. Alors j’ai fait la même chose dans la partie haute et inversé l’intensité des couleurs.

Mon amoureux, une petite bicoque, des rochers accidentés, la mer, un livre et de quoi dessiner, le bonheur !

Si vous voulez rejoindre le challenge du P12 (12 mois = 12 défis créatifs), venez sur le groupe Facebook vous présenter.

Et pour vous convaincre, venez donc voir les autres participations sur le blog de Miss Cata

[Fête des mères] Bons à imprimer et à offrir à Maman

Les mamans ont envie qu’on les fête, plus qu’une fois par an, parce qu’elles le méritent. 

Elles s’oublient mais n’oublient pas grand’chose de vos besoins, de vos envies, de vos agendas.

Alors de temps en temps, elles ont besoin d’un joker pour prendre soin d’elles quand elles n’y pensent pas.

C’st pourquoi pour la fête des mères, je vous propose des bons tout mignons pour dire « je t’aime, prends soin de toi »

Après le dessin, un passage à l’informatique pour rédiger tous les petits bons qui feront plaisir à une maman débordée par sa charge mentale :

– Bon pour un repas tout prêt

– Bon pour un moment détente

– Bon pour un gâteau maison

– Bon pour 10 gros bisous

– Bon pour une soirée en amoureux

– Bon pour une grasse matinée

… et le tour est joué !

Après impression, j’ai choisi de plastifier la feuille afin que les bons restent ensemble et soient protégés.

Le cadeau peut-être offert et ainsi durer plus longtemps. 

Et parce que vous êtes arrivés à la fin de cette explication et que je suis moi-même une maman qui ne pourra s’offrir les dits bons, j’avais envie de vous en faire cadeau !

Il ne vous reste plus qu’à télécharger le fichier et à l’imprimer !

Bonne fête à toutes les mamans !