[P12] La peinture au gros sel

Après la gourmandise, le lieu de rêve, la créature fantastique, ce mois-ci le Projet 12 prévoyait que nous plancherions sur une autre facette de notre personnalité :

Bien qu’étant du signe astrologique de la balance et donc de l’élément Air, je me sens plutôt fille de l’Eau. C’est mon élément, depuis le bain avec charlotte sur la tête, aux cours de natation, jusqu’aux longueurs dans la mer déchaînée les jours de tempête.

Puisant dans cette idée de l’eau et de la mer, j’ai eu envie d’essayer pour la première fois une technique que les instituteurs connaissent bien pour la mettre en pratique en maternelle : la peinture au gros sel.

Le matériel b’est pas très compliqué : une feuille de papier 300 g, de la peinture aquarelle ou de la gouache, du gros sel (de Guérande pour nous), de l’eau et des pinceaux.

Appliquez du scotch sur la feuille pour délimiter la surface à peindre, puis humidifiez-la.

Passez plusieurs couches de peinture plus ou moins épaisses.

Disséminez du gros sel irrégulièrement sur la surface, de haut en bas.

Admirez les effets surprenants que provoque cette réaction ! Le gros sel absorbe la peinture, parfois jusqu’au papier, et laisse des endroits plus sombres entre chaque surface absorbée.

Laissez ensuite sécher puis ôtez le gros sel.

Et voilà !

On y voit selon les gens des choses différentes. Moi j’aime y voir de l’eau. Alors j’ai fait la même chose dans la partie haute et inversé l’intensité des couleurs.

Mon amoureux, une petite bicoque, des rochers accidentés, la mer, un livre et de quoi dessiner, le bonheur !

Si vous voulez rejoindre le challenge du P12 (12 mois = 12 défis créatifs), venez sur le groupe Facebook vous présenter.

Et pour vous convaincre, venez donc voir les autres participations sur le blog de Miss Cata

[Fête des mères] Bons à imprimer et à offrir à Maman

Les mamans ont envie qu’on les fête, plus qu’une fois par an, parce qu’elles le méritent. 

Elles s’oublient mais n’oublient pas grand’chose de vos besoins, de vos envies, de vos agendas.

Alors de temps en temps, elles ont besoin d’un joker pour prendre soin d’elles quand elles n’y pensent pas.

C’st pourquoi pour la fête des mères, je vous propose des bons tout mignons pour dire « je t’aime, prends soin de toi »

Après le dessin, un passage à l’informatique pour rédiger tous les petits bons qui feront plaisir à une maman débordée par sa charge mentale :

– Bon pour un repas tout prêt

– Bon pour un moment détente

– Bon pour un gâteau maison

– Bon pour 10 gros bisous

– Bon pour une soirée en amoureux

– Bon pour une grasse matinée

… et le tour est joué !

Après impression, j’ai choisi de plastifier la feuille afin que les bons restent ensemble et soient protégés.

Le cadeau peut-être offert et ainsi durer plus longtemps. 

Et parce que vous êtes arrivés à la fin de cette explication et que je suis moi-même une maman qui ne pourra s’offrir les dits bons, j’avais envie de vous en faire cadeau !

Il ne vous reste plus qu’à télécharger le fichier et à l’imprimer !

Bonne fête à toutes les mamans !

[P12] Carte animée Sirène

Dans le cadre du projet 12 (12 mois, 12 thèmes), nous devions nous acquitter de notre création d’avril et bien qu’un peu en retard, je suis contente d’avoir pu l’honorer.

Quelle créature fantastique serais-je si j’en avais le pouvoir ? Si nous vivions dans un monde féerique ?

Eh bien je serais une sirène ! Un personnage mystérieux, vivant dans les profondeurs de la mer, dans le monde du silence, voyant les vagues et les jeux du soleil à la surface. Je jouerais avec les bateaux et chanterais à l’oreille des pêcheurs.

J’ai profité de l’anniversaire d’une amie de ma fille pour réaliser une carte animée, ma première carte animée. Je voulais un sujet entre l’enfance et l’adolescence et quelque chose d’original.

J’ai utilisé une feuille de papier kraft, des ciseaux, de la colle et des feutres à l’alcool. Commencez par plier la feuille en quatre et coupez-la si besoin à la bonne taille si comme moi vous avez des antiquités dans vos armoires ^^

Dépliez la feuille. Découpez la page principale en formant une vague. Ce qui formera une poche au final, comme si la sirène sortait de l’eau.

Découpez votre sirène, ici avec un patron de ma confection. Attention à ce qu’elle n’excède pas la largeur de la feuille, puis dessinez les détails de l’océan et du personnage.

Maintenant que le décor est prêt, nous pouvons installer notre personnage avec une mini agrafe parisienne, afin qu’il puisse se retourner facilement.

Et voilà, la carte est prête et ma fille est très fière !

Pour découvrir toutes les participations au Challenge, je vous invite à visiter le blog de Miss Cata.

Swap Licornes et arc en ciel – Envoi

Il y a quelques mois, ma fille a lancé l’idée d’un swap sur le thème des licornes, suggestion que Miss Paillettes et catastrophes a saisie au vol.

Et voilà ma poupette complètement engagée dans ce projet. C’est peu de le dire ! C’est tout juste si j’avais le temps de respirer.

Voici le contenu de notre colis. J’ai contribué bien sûr, mais beaucoup de ces merveilles ont été réalisées par ma petite pousse.

Arc en ciel en pâte polymère
Tableau Licorne 20 x 20 cm
Bracelet Rainbow Loom
Carte à gratter
Licorne en chenilles à paillettes
Sequins étoiles
Guimauves arc en ciel
Marque page
Masking tape étoiles
Tableau cartonné sur fond noir
Porte clé en pâte polymère
Licorne en papier mâché peinte
Stickers en relief
Tableau licorne 10 x 10 cm
Pochette de thé aux fruits rouges

Pour découvrir l’ouverture du colis par Miss Cata, c’est par ici

C’est toujours un grand moment. Je dois être très sensible au ton de la voix. Quelle émotion à chaque fois, c’est contagieux, j’adore !

Par ailleurs, nous avions déjà réalisé un swap sur le thème de Harry Potter, je vous invite à le découvrir ici.

Et nous avons été terriblement gâtées en retour ! Je vous en reparle très vite, vidéo de ma poupette à l’appui.

[Tutoriel] Peindre sur de vieilles feuilles de papier – P12

Les vacances se sont terminées. Celles de février ne sont pas mes préférées, mais les enfants avaient besoin de repos et rêvaient de pouvoir juste rester chez eux. Ce qu’ils ont fait, quand je le ne les obligeais pas à sortir pour découvrir une exposition. Quant au chat, il attendait impatiemment de retrouver sa tranquillité plusieurs heures par jour !

Le temps était propice aux expériences artistiques. Quand on dessine, on ne s’arrête jamais vraiment, les vacances sont juste un peu différentes.

Ces derniers jours étaient magnifiques, avec un vent épouvantable, mais le ciel était beau et l’air moins pollué que pendant les vacances. Nous avons donc profité de ce dernier weekend et de notre quartier parisien. Voilà une photo prise ce dimanche, juste avant de mettre en route mon projet qui allait devenir l’objet de cet article.

Voilà un moment que je voulais dessiner sur une page de roman vieilli. Le dilemme c’est déjà de trouver un livre à sacrifier. Pas une mince affaire. Surtout quand on revend tous les livres au magasin d’occasion et qu’on voue un culte aux livres restants… Comptez 20 minutes pour en dénicher un à sacrifier. Ouvrir le livre, le feuilleter pour choisir la page dont le texte ne comportera pas de mot illicite. Nous voilà 10 minutes après… Puis il faut décider du sujet… Et de la technique… 😅 Et ma foi, après un après midi de réflexion, je ne suis pas trop mécontente de cette première expérience 😄🙂🤗 patience et longueur de temps…

Voici donc ma participation au challenge Projet P12 qui ce mois-ci est :

Il vous faudra :

  • des feuilles un peu jaunies, roman ou livre de botanique
  • des feutres à alcool ou à peinture
  • des feutres à mine fine pour souligner

Mon lieu de rêve, c’est une maison féérique cachée dans les bois. Car pour être heureux, vivons caché. C’est à mon avis la meilleure manière de supporter ses contemporains ! Par petites touches successives

J’ai beaucoup aimé cette matière et cette technique, je ferai d’autres essais et ne manquerai pas de vous en parler, c’est certain.

J’ai hâte de découvrir les autres lieux de rêve des participantes. Retrouvez-les bientôt chez Miss Cata