Retrouvez-moi à la fête du jardinage de Limeil-Brévannes

Retrouvez-moi à la fête du jardinage de Limeil-Brévannes

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien.

Le printemps s’installe enfin et mon atelier sort au soleil !

En effet, je serai cette année à la fête du jardinage de Limeil-Brévannes (94) avec un stand très coloré.

Venez vous promener, chercher vos plants si vous êtes Brévannais, et participer aux ateliers gratuits proposés aux enfants par la ville.

 

 

 J’aime beaucoup cette idée que les citoyens améliorent l’apparence de leur ville en plantant des jardins, des jardinières et que les enfants apprennent à cultiver, rempoter, mieux connaître la nature.

Voici le programme des festivités, ateliers, jeux et animations

Je serai présente tout le samedi.

 

Je vous dis à très bientôt !

 

Une visite… au Musée en Herbe

Musée en herbe - ateliers à la loupe

C’est grâce à la newsletter de Citizen Kid que je me suis intéressée à ce musée parisien, tout près de chez moi.

Situé le long du grand magasin La Samaritaine, fermé pour rénovation depuis de nombreuses années, il est également tout près de Saint-Germain-l’Auxerrois et du Pont-Neuf, de quoi faire une jolie visite en ce dimanche ensoleillé ! Regarder les photos de l’intérieur du grand magasin, musarder le long de l’église et lever le nez, découvrir l’école élémentaire de l’Arbre sec et enfin, entrer au chaud.

Le Musée en Herbe est destiné au public âgé de 3 à 103 ans, est-il indiqué sur une affiche !

Le musée, fondé en 1975, était initialement installé au Jardin d’acclimatation, mais depuis 2016 il est situé au 23 rue de l’Arbre-Sec dans le 1er arrondissement de Paris. Il est géré par une association loi de 1901.

On peut y découvrir des parcours-jeux sur des thèmes artistiques par le biais du jeu. Le déplacement dans le musée se fait au travers d’enquêtes, de découverte d’objets dans les toiles ou les sculptures exposées. Un livret-jeu accompagne les enfants tout au long du parcours. On peut également inscrire les enfants à des visites commentées, des ateliers créatifs, par groupe d’âge, accompagnés d’un adulte.

Notre prétexte pour découvrir le Musée e Herbe était l’exposition temporaire « Ateliers à la loupe ».

C’est une exposition très intelligente conçue comme une enquête pour entrer dans l’intimité des peintres en découvrant leur atelier. Le peintre Damian Elwes, ami de certains de ces artistes, s’est inspiré de leurs œuvres et des photos de leur atelier pour recréer ceux-ci en peinture. On peut ainsi découvrir les ateliers de Matisse, Dali, Picasso, Calder, Andy Wahrol ou Frida Kakho à travers des toiles, des dessins, de grands panneaux. Les enfants, munis de leur guide se promènent dans le musée en cherchant des indices afin de démasquer un coupable !

 

L’exposition est conçue comme une visite des ateliers. Ceux-ci sont à la fois issus de reportages photos et d’invention.

Le peintre s’est ingénié à imaginer ces univers comme il se représente les artistes et c’est à la fois drôle, poétique et très bien documenté.

L’atelier de Picasso est celui qui a le plus arrêté mon fils, dans la mesure où il avait visité le musée dédié au peintre dans le Marais au mois de janvier. Il a apprécié chercher  les instruments de musique, découvrir des ébauches des Demoiselles d’Avignon. Ma fille s’est arrêtée sur l’atelier de Frida Kahlo (la dame au mono sourcil ^^) et moi sur celui de Calder.

Je tire mon chapeau au peintre Damian Elwes qui a dû énormément travailler en amont. Ces toiles sont merveilleuses.

 

A la fin de l’enquête, les enfants se présentent avec leur guide papier auprès d’une personne qui vérifie leurs arguments et s’ils gagnent, ils reçoivent un tube de gouache en cadeau. Dans le cas contraire, elle les aide à résoudre l’énigme. En résumé, je recommande cette exposition. De 5 à 9 ans sans aucun souci, avec l’aide d’un adulte. Au-delà, c’est ludique, mais les jeunes ados préféreront des musées moins bruyants et moins fréquentés.

Les visites guidées ont l’air absolument passionnantes  et nous sommes motivés pour tester également les ateliers artistiques.

 

LE MUSÉE EN HERBE

23, rue de l’Arbre-Sec / 75001 Paris
Tél : 01 40 67 97 66
musee-en-herbe@orange.fr

Les marchés de Noël : la valeur ajoutée des artisans

dessine-moi un prénom

Il y a cette période de l’année que j’aime beaucoup.

Synonyme de rencontres, de joie de vivre, d’enthousiasme, et accessoirement, de chants de Noël ! Pour ma petite entreprise, c’est le moment de sortir tout l’atelier et d’aller à votre rencontre.

Depuis six ans, j’ai participé à de nombreux marchés, généralement en région parisienne, parfois dans Paris même. C’est toujours l’occasion de découvrir une association ou une mairie organisatrices. De chouettes équipes, aux membres bénévoles ou salariés, très motivés et très courageux.

Je trouve particulièrement important que ces associations et ces mairies soient désireuses de faire la part belle aux artisans et aux créateurs. D’année en année, je retrouve les mêmes personnes talentueuses, chapelières Une lune dans l’atelier, couturières Julie & COo, tapissières, créatrices de bijoux, connaisseurs de thés Tea o’clock ou d’épices ou pâtissiers d’exception. Tout ce petit monde se retrouve aux aurores, parfois dans le froid et l’humidité pour monter les stands, les tables, les décorations, partager un café, un vin chaud ou des châtaignes rôties.

Un peu comme des expatriés, nous faisons connaissance et nous allons à l’essentiel.

Et puis, vous arrivez.

Les enfants d’abord, ouverts, disponibles, enclins à commenter, de manière très directe parfois ! Et les parents, inquiets, formulant des imprécations à leur progéniture excitée. Mais que voulez-vous, nous n’allons pas râler alors que tout est fait pour qu’ils touchent, quand même ? Et puis, ils sont juste choux.

Fascinés qu’un coloriage devienne une peinture un jour, ou une tasse, ou même un bijou. Quel régal de les voir s’émerveiller ! Et quand ils tiennent fermement une pièce dans leur main et cherchent un cadeau à offrir qui serait à la portée de leur bourse ! Tout d’un coup il faut bien avouer que les prix baissent, il faut que ça tienne dans leur comptabilité et qu’ils soient rassurés ! La pochette, l’étiquette, tout est important pour le cérémoniel du jour J.

Il y a ceux qui flânent, ceux qui portent leur bébé, ceux qui vont revenir, ceux qui sont déjà venus l’an dernier et qu’on a presque envie d’embrasser, parce qu’on les connaît déjà ! On se reconnaît, on est tous émus. Et cette photo du tableau dans votre salon, quand arrivera-t-elle ? Oh oui, j’y pense, j’y pense ! Il y a ceux qui craquent, une fois, deux fois, trois fois, qui essaient, et reviennent avec un projet fou, voire font un dessin !

Enfin, il y a les amis qui viennent en famille rendre visite, ceux qui n’étaient pas loin en voiture, ceux qu’on ne voit pas souvent, et quel bonheur c’est alors ! Plus rien n’existe, il faut tout gérer pourtant, dans l’allégresse et l’hypoglycémie. Le temps passe vite soudain. Ils sont déjà partis.

Le soir c’est l’épuisement, le froid, la couperose, le métro, les pieds gelés, les épaules engourdis et les enfants qui vous sautent dessus. La bonne fatigue, et la nuit trop courte, car demain il faudra y retourner, avec l’équipement qu’on avait oublié, adaptation, adaptation ! Il faudrait aussi emmener le mari pour pallier tous les problèmes techniques, mais il doit faire des pâtes façon papa et garder la meute qui n’a pas tout compris sur l’endroit où vous disparaissez mais se réjouit de regarder le petit écran.

Et puis le dernier soir arrive, il faut ranger, donner un coup de main aux organisateurs tant que tout le monde a la forme, rire, oublier, tout rassembler, il y en a un peu moins qu’à l’arrivée et un peu plus de cadeaux artisanaux à glisser sous le sapin. On se dit au revoir, on échange les cartes de visite, on se promet de rester en contacte et de mener des projets ensemble. Des associations qui nous permettront d’aller plus loin, d’unir nos talents, de réaliser des actions solidaires.

On a le cœur gros, dans tous les sens du terme et c’est aussi cela, la magie de Noël !

Merci à la ville de Limeil-Brévannes et aux associations AVF de Saint-Cloud et Lion’s Club de Paris.