[Interview] Chez Gazouillis et compagnie

[Interview] Chez Gazouillis et compagnie

Bonjour Pascale, tu es la créatrice de Gazouillis et Compagnie, et tu réalises de magnifiques tricots et layettes pour les petits, tenues, ensembles, chaussons, bonnets, que l’on peut retrouver dans ta boutique.

Merci d’avoir accepté de nous en dire plus sur ton activité.

 

 

En découvrant ton site, c’est la cigogne qui attire l’œil, sont-ce les gazouillis des bébés qui t’ont inspiré ce nom ?

Oui Isabelle, c’est tout à fait ça ! En fait, j’étais à la recherche d’un nom pour mon site lorsque ma fille m’a annoncé que j’allais devenir mamie pour la première fois. Instantanément après cette belle nouvelle, je me suis dit que j’allais entendre à nouveau « gazouiller » dans cette maison et « compagnie » car avec cinq enfants, on nous a souvent appelés « la compagnie ».

 

Tricoter, une passion ?
A la lecture de ton blog, on peut découvrir l’histoire du tricot. Plus de 4000 ans pour les pièces les plus anciennes. Habiller les bébés, les grands, et couvrir leur cou, leurs mains, leurs pieds avec des matières naturelles est une tradition, que représente cette longue lignée à tes yeux ?

Cela représente à la fois un grand mystère, car je me demande encore comment un jour quelqu’un a eu l’idée de « croiser » des fils, et une admiration sans borne pour ce créateur d’antan. Aujourd’hui, nous avons vraiment tout un tas de techniques, de machines et de supports pour nous inspirer, nous aider et nous faciliter la vie, mais à l’époque ils n’avaient que leur tête et leur dix doigts et cela m’impressionne réellement de savoir que 4000 ans plus tard nous continuons, grâce à un illustre inconnu, de pratiquer cette activité. Finalement nous n’avons rien inventé !

Comment en es-tu venue au tricot ?

Du plus loin que je me souvienne, mes doigts ont toujours obéi à ma tête….tricot, métier à tisser, appareil pour faire des fleurs, point de croix, broderie, crochet, dessin, peinture, couture… Chaque Noël ou anniversaire était l’occasion de me les faire offrir. Mais c’est dans le tricot que je « m’éclatais le plus ». Ma maman tricotait beaucoup, et à l’âge de 6 ans j’ai voulu, moi aussi, habiller mes poupons. Ma mère m’a appris à faire sur des crayons de couleurs afin que je ne me blesse pas, car j’étais déjà très « speed ». Dans un premier temps, mes poupons ont eu beaucoup d’écharpes, puis des vêtements. Voyant que cette passion ne me lâchait pas maman n’a pas rechigné quand à 11 ans je lui demandais de m’acheter de la laine pour réaliser mon premier pull, le fameux pull tube des années 70 ! Et depuis je n’ai jamais arrêté. Au collège, j’ai initié trois de mes meilleures amies, nous tricotions sans relâche entre midi et 14 heures, le même pull dans 4 coloris différents, faisant fi des moqueries de nos camarades. Dans les années 80, la laine n’était pas très chère, toute ma famille a donc profité de mes tricots, toutes les occasions étaient bonnes pour leur offrir un pull !

 

Tu es maman, et plus, et même grand-maman si je ne m’abuse. Quand as-tu commencé à tricoter tes merveilles pour les petits ?

Mes premières créations datent de l’époque où j’attendais mon fils ainé, il y a 27 ans…Le modèle Berlingot (brassière naissance) fut ma première création de layette.En 1981, du haut de mes 18 ans, je travaillais dans une maternité, et je trouvais que toutes ces mamans qui avaient dans leur valise les mêmes layettes, Phildar et Pingouin (à l’époque deux marques phares dans le domaine du tricotage « populaire ») manquaient terriblement d’originalité, et je m’étais alors promis que mes bébés auraient des vêtements différents des autres. J’ai toujours eu de belles remarques concernant mes layettes, que ce soit à la maternité, en famille, de la part de mes amies. Les années ont passé, avec toujours dans un coin de ma tête l’envie, mais sans savoir comment faire, de commercialiser mes propres créations.
Il y a 4 ans, après avoir mis en place un marché de Noël dans l’hôpital où je travaille, j’ai créé un tas de petits modèles qui ont obtenu un accueil plus que chaleureux. L’année suivante, idem, j’ai même été obligée de prendre des commandes car il n’y en avait pas assez pour tout le monde ! Devant un tel succès, enfants, mari, collègues tout le monde m’a poussée à « professionnaliser » ma passion. J’ai beaucoup hésité, et puis je me suis dit qu’après tout je ne risquais rien…Cela fait à présent 29 mois que « Gazouillis et Compagnie » existe, je ne suis jamais restée sans commande à tel point que pour réussir à tricoter pour mon petit amour de Loan (mon petit-fils) je suis obligée de me dire que ma fille est une cliente et de planifier ses tricots au milieu de mes commandes… Je suis vraiment ravie. Un seul bémol, le temps me manque pour de nouvelles créations en attente dans un coin de ma tête !

Comment définirais-tu ton univers créatif ?

Mon univers créatif est rempli de tendresse et de douceur, de peps et d’originalité, d’une touche intemporelle et d’une touche de modernité.

Des chaussons à boucle, des layettes torsadées, des laines chaleureuses, des couleurs tendres, quelle est ton inspiration ?

Une couleur, une odeur, une texture, l’humeur du jour, le temps qu’il fait, une photo, un paysage….tout est pour moi source d’inspiration, dès l’instant que se dessine le modèle dans ma tête, telle une évidence. Une hésitation, si minime soit-elle, et hop je sais d’instinct que ça n’ira pas ! Pourquoi, comment…..je ne le sais pas, c’est comme ça !

Comment se passe le processus de création d’un ensemble Gazouillis et compagnie ? Dessine-tu tes modèles ?

En règle générale, non. Cela m’arrive, lorsque plusieurs modèles sont enfouis dans ma tête, j’ai toujours peur de les « oublier », alors je fais quelques esquisses. Cela m’a d’ailleurs joué des tours….Je me répète, mais je tricote d’instinct, parfois lorsque j’ai un coup de foudre pour un coloris, mes mains démarrent sans que ma tête sache où nous nous embarquons….(exemple : Romantique et Belle Dentelle, Torsades Nordiques, Bonjour la Terre, pour ne citer qu’eux) du coup ça monte tranquillement et bien sûr je ne prends pas de notes (enfin ne prenais pas de notes) et puis, quand les commandes ont commencé à arriver, j’en suis venue à m’arracher les cheveux, me demandant combien de mailles j’avais mis, comment j’avais fait, pourquoi…..et ce fut une belle galère que de faire et défaire pour y arriver !
Maintenant, je tricote avec l’ordinateur posé sur le canapé, et je note à mesure que je termine un morceau et lorsque je sais que je n’y apporterai plus de modifications.

Quelles sont tes matières, tes techniques préférées ?

J’aime toutes les matières que je propose depuis 1 an. Au départ de mon activité, je proposais aussi bien des fibres mélangées telles que l’acrylique, le polyamide…mais après avoir goûté aux matières nobles que je propose, je ne veux plus y revenir. Ceci-dit, le coton et soie découvert cet été est d’une grande douceur.
Je viens récemment de tester le cachemire, et là j’avoue que c’est du pur bonheur !

Je suis une grande débutante, adepte du point mousse et des grosses aiguilles pour une rien te cacher, que conseillerais-tu à celles qui auraient une envie folle de tenter autre chose qu’une couverture de poupée cet hiver ?

Si c’est pour adulte, je conseillerais snood et bonnet, très faciles à réaliser et avec de grosses aiguilles et de la grosse laine. Ça avance tout seul.
Pour un bébé, je verrais plutôt des chaussons comme « Ecolo » ou un bonnet de forme très classique, comme par exemple « Classique Chic ».
(NDLR : Retrouvez les tutoriels Gazouillis et compagnie ici )

 

Quelle est la création qui te ressemble le plus ?

Rhoooo difficile de répondre, bien qu’elles me ressemblent forcément toutes, j’hésite entre deux. J’aime la douceur des coloris et de la forme de Poyures, et son côté un brin original par le mariage des rayures et des pois, et Turquoise, avec ces coloris toniques et plein de peps.

Voici le choix de la rédaction : les torsades nordiques

Ces torsades sont splendides, elles existent qui plus est dans deux matières, et plusieurs couleurs.

Excellent choix ! Ce modèle fait partie de mes préférés avec Poyures et Lutin Lutine car ils ont tous été créés au départ pour mon petit amour de Loan !

Merci Pascale !

Retrouvez les créations de Pascale dans la boutique  Gazouillis et Cie et sur Facebook

La dernière boutique Bulle de cachemire

ainsi que dans les fiches de Marie-Claire : Joli lutin, Tendre guimauve, Sélection de la semaine de Marie-Claire.