[Collection Fantasy] La biche au bois

la-biche-au-bois-tablea-princesse-dessine-moi-un-prenom***

Une jeune femme assise à distance éloignée d’un château, victime d’un mauvais sort jeté par une fée, se transforme en biche malgré elle. C’est l’histoire inventée par Mme d’Aulnoy et publiée en 1698 dans ses Contes de fées.

Un roi et une reine vivaient heureux dans un royaume en paix. Il ne manquait d’une enfant pour que leur bonheur soit complet.Après une longue attente et beaucoup) e désespoir, la reine réussit à mettre au monde un enfant grâce à l’aide d’une fée (la fée de la fontaine, qui prend la forme d’une écrevisse), et de ses sœurs. Malheureusement, lors du baptême, le roi et la reine oublient d’inviter la fée écrevisse. Celle-ci, se sentant lésée, jette un mauvais sort à la petite princesse, qui ne doit pas voir le jour avant ses 15 ans au risque de se transformer en biche. Les fées et la reine conviennent qu’il faut construire par la magie un palais sans fenêtres, muni d’une porte souterraine. La jeune princesse y reçoit son éducation et est informée des actions héroïques du roi. Des portraits de la jeune fille sont peints et distribués dans les royaumes en vue de son mariage et de sa sortie prochaine, à l’âge de 15 ans. Un jeune prince amoureux du portrait réalisé chez la demoiselle réussit à convaincre son père de faire voyager la jeune fille pour l’épouser. Un long voyage en carrosse fermé commence, mais elle est trahie par sa dame d’honneur et, sous la lumière du jour, se transforme en biche et s’enfuit. La dame d’honneur, dissimulée en fausse princesse, se rend auprès du prince qui démasque la supercherie. Pendant ce temps, la jeune princesse est contrainte de s’habituer à sa métamorphose et se cache avec l’une de ses servantes dans une cabane isolée. S’ensuit un cache-cache entre le prince et l’animal et une douce amitié la journée. Mais le prince finit par blesser la biche lors d’une chasse. Alors qu’elle est transformée de nouveau en princesse et soignée par sa servante, le prince la surprend dans la cabane, ce qui met un terme à la métamorphose. Le mariage des amoureux est célébré pendant des jours.

Le conte se termine ainsi :
[…]les aventures de Bichette Blanche ont été chantées par tout le monde.

La princesse trop empressée

De sortir de ces sombres lieux,

Où voulait une sage fée

Lui cacher la clarté des cieux;

Ses malheurs, sa métamorphose,

Font assez voir en quel danger;

Une jeune beauté s’expose,

Quand trop tôt dans le monde elle ose s’engager.

O vous à qui l’Amour,

d’une main libérale,

A donné des attraits capables de toucher,

La beauté souvent est fatale,

Vous ne sauriez trop la cacher.

Vous croyez toujours vous défendre,

En vous faisant aimer,

de ressentir l’amour:

Mais Sachez qu’à son tour;

À force d’en donner,

On peut souvent en prendre.

 Retrouvez le tableau et la collection Fantasy en boutique

Un tableau très doux, tout de bleus et de vert pour de jolies princesses.

Un cadeau parfait pour un anniversaire

Dimensions : 30 x 30 x 1.5 cm

Création originale : Isabelle Bradfer-Burdet

Fabrication française

fantasy-fb-dessine-moi-un-prenom

Et vous, que vous inspire ce conte ?
Retrouvez également

isabelle-dessine-moi-un-prenom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.