Que lisez vous en ce moment #5

la-mecanique-du-coeur_couv« Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté. »


J’ai reçu ce livre en faisant suivre la chaîne « Passeurs de livre » initiée par une amie. J’étais prête à découvrir un petit livre sans prétention, écrit par Matthias Malzieu, également chanteur du groupe de rock français, Dionysos. Je ne connais ni l’homme ni les chansons, je partais donc plutôt objective. Hélas, je ripais dès les premières phrases. Rythme enlevé, incisif, efficace… pendant deux pages. Allitérations, romantisme poussif, dialogues surannés, à la cinquième page je soupirais. Pourtant l’univers créé par Matthias Malzieu est étrange, plutôt fascinant, servi par un vocabulaire souvent à la marge, façon poulbo du XIXème siècle, entre la Reine des neiges (l’original d’Andersen) et Tim Burton. Mais l’ensemble est long et aurait gagné à être dégraissé. Heureusement, la fin est à la hauteur car elle aurait pu elle aussi être ratée. Ce n’est pas à Olivia Ruiz, malgré la dédicace en épilogue que revient la palme de l’avoir corrigé, l’éditeur n’a simplement pas fait son boulot. C’est dommage, ça aurait pu être réussi, c’est juste moyen, voire ennuyeux. Et l’image de la femme n’est pas glorieuse, de la mère adoptive abusive à la chanteuse aux répliques prévisibles, nous ne sommes pas à l’honneur.

Un petit bouquin ni précieux ni fascinant, et qui, malheureusement, ne me donne pas envie de découvrir les autres. Je lui laissais le bénéfice du doute en ne mélangeant pas chansons et livres, ma foi, j’espère que l’auteur est meilleur chanteur.

Si vous aussi désirez faire partie de cette chaîne de livres, n’hésitez pas à me contacter. En quelques semaines, plusieurs livres sont arrivés sur ma table de chevet dont deux pépites que je ne tarderai par à vous présenter.

isabelle-dessine-moi-un-prenom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.