Si j’étais un livre, je serais…

Dessiner le jour, dessiner le soir, et lire ensuite !

Chaque soir, quel que soit mon état, c’est un peu ma devise. Alors pour répondre au challenge P12 du mois, j’ai dessiné, un soir, à propos de lecture.

J’ai réfléchi à cette nouvelle question du portrait chinois et j’ai opté pour le livre de Jane Austen, Orgueil et préjugés. C’est une œuvre dont je ne me lasse pas et dont j’adore toutes les interprétations au cinéma. Elle représente à mes yeux l’hypocrisie des rapports humains teintes de conflits entre les couches sociales qui n’ont, à mon sens, jamais disparu. L’émotion et l’empathie permettent parfois d’agrandir les failles et de rendre ces couches moins étanches. J’adore la verve des échanges et la passion qui anime ces personnages finement ciselés.

Il y a peu, j’ai reçu un bloc de dessin en cadeau dans une commande de matériel de beaux-arts, Paint On Multi-techniques de Clairefontaine et j’ai adoré tester différentes couleurs, et en particulier le gris. Ce papier est parfait pour les rehauts au crayon aquarelle, illuminés par le crayon à peinture blanc.

Je me suis beaucoup amusée à réfléchir à l’envers en éclaircissant au fur et à mesure plutôt qu’en assombrissant.

J’ai repris une scène où les personnages de la dernière adaptation du réalisateur Joe Wright. Ils y apparaissent guindés et amidonnés par leurs principes, désunis. Dans la partie gauche, j’ai ajouté des plumes de paon, allusion à la gloire et aux préjugés comme d’autres éditeurs l’ont fait précédemment.

Pour découvrir les autres participations au challenge P12 ou nous rejoindre, je vous invite à visiter le blog de Miss Cata.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.