[P12] La peinture au gros sel

Après la gourmandise, le lieu de rêve, la créature fantastique, ce mois-ci le Projet 12 prévoyait que nous plancherions sur une autre facette de notre personnalité :

Bien qu’étant du signe astrologique de la balance et donc de l’élément Air, je me sens plutôt fille de l’Eau. C’est mon élément, depuis le bain avec charlotte sur la tête, aux cours de natation, jusqu’aux longueurs dans la mer déchaînée les jours de tempête.

Puisant dans cette idée de l’eau et de la mer, j’ai eu envie d’essayer pour la première fois une technique que les instituteurs connaissent bien pour la mettre en pratique en maternelle : la peinture au gros sel.

Le matériel b’est pas très compliqué : une feuille de papier 300 g, de la peinture aquarelle ou de la gouache, du gros sel (de Guérande pour nous), de l’eau et des pinceaux.

Appliquez du scotch sur la feuille pour délimiter la surface à peindre, puis humidifiez-la.

Passez plusieurs couches de peinture plus ou moins épaisses.

Disséminez du gros sel irrégulièrement sur la surface, de haut en bas.

Admirez les effets surprenants que provoque cette réaction ! Le gros sel absorbe la peinture, parfois jusqu’au papier, et laisse des endroits plus sombres entre chaque surface absorbée.

Laissez ensuite sécher puis ôtez le gros sel.

Et voilà !

On y voit selon les gens des choses différentes. Moi j’aime y voir de l’eau. Alors j’ai fait la même chose dans la partie haute et inversé l’intensité des couleurs.

Mon amoureux, une petite bicoque, des rochers accidentés, la mer, un livre et de quoi dessiner, le bonheur !

Si vous voulez rejoindre le challenge du P12 (12 mois = 12 défis créatifs), venez sur le groupe Facebook vous présenter.

Et pour vous convaincre, venez donc voir les autres participations sur le blog de Miss Cata

[Fête des mères] Bons à imprimer et à offrir à Maman

Les mamans ont envie qu’on les fête, plus qu’une fois par an, parce qu’elles le méritent. 

Elles s’oublient mais n’oublient pas grand’chose de vos besoins, de vos envies, de vos agendas.

Alors de temps en temps, elles ont besoin d’un joker pour prendre soin d’elles quand elles n’y pensent pas.

C’st pourquoi pour la fête des mères, je vous propose des bons tout mignons pour dire « je t’aime, prends soin de toi »

Après le dessin, un passage à l’informatique pour rédiger tous les petits bons qui feront plaisir à une maman débordée par sa charge mentale :

– Bon pour un repas tout prêt

– Bon pour un moment détente

– Bon pour un gâteau maison

– Bon pour 10 gros bisous

– Bon pour une soirée en amoureux

– Bon pour une grasse matinée

… et le tour est joué !

Après impression, j’ai choisi de plastifier la feuille afin que les bons restent ensemble et soient protégés.

Le cadeau peut-être offert et ainsi durer plus longtemps. 

Et parce que vous êtes arrivés à la fin de cette explication et que je suis moi-même une maman qui ne pourra s’offrir les dits bons, j’avais envie de vous en faire cadeau !

Il ne vous reste plus qu’à télécharger le fichier et à l’imprimer !

Bonne fête à toutes les mamans !

[Tutoriel] Peindre sur de vieilles feuilles de papier – P12

Les vacances se sont terminées. Celles de février ne sont pas mes préférées, mais les enfants avaient besoin de repos et rêvaient de pouvoir juste rester chez eux. Ce qu’ils ont fait, quand je le ne les obligeais pas à sortir pour découvrir une exposition. Quant au chat, il attendait impatiemment de retrouver sa tranquillité plusieurs heures par jour !

Le temps était propice aux expériences artistiques. Quand on dessine, on ne s’arrête jamais vraiment, les vacances sont juste un peu différentes.

Ces derniers jours étaient magnifiques, avec un vent épouvantable, mais le ciel était beau et l’air moins pollué que pendant les vacances. Nous avons donc profité de ce dernier weekend et de notre quartier parisien. Voilà une photo prise ce dimanche, juste avant de mettre en route mon projet qui allait devenir l’objet de cet article.

Voilà un moment que je voulais dessiner sur une page de roman vieilli. Le dilemme c’est déjà de trouver un livre à sacrifier. Pas une mince affaire. Surtout quand on revend tous les livres au magasin d’occasion et qu’on voue un culte aux livres restants… Comptez 20 minutes pour en dénicher un à sacrifier. Ouvrir le livre, le feuilleter pour choisir la page dont le texte ne comportera pas de mot illicite. Nous voilà 10 minutes après… Puis il faut décider du sujet… Et de la technique… 😅 Et ma foi, après un après midi de réflexion, je ne suis pas trop mécontente de cette première expérience 😄🙂🤗 patience et longueur de temps…

Voici donc ma participation au challenge Projet P12 qui ce mois-ci est :

Il vous faudra :

  • des feuilles un peu jaunies, roman ou livre de botanique
  • des feutres à alcool ou à peinture
  • des feutres à mine fine pour souligner

Mon lieu de rêve, c’est une maison féérique cachée dans les bois. Car pour être heureux, vivons caché. C’est à mon avis la meilleure manière de supporter ses contemporains ! Par petites touches successives

J’ai beaucoup aimé cette matière et cette technique, je ferai d’autres essais et ne manquerai pas de vous en parler, c’est certain.

J’ai hâte de découvrir les autres lieux de rêve des participantes. Retrouvez-les bientôt chez Miss Cata

[DIY] Maison de Barbie – Soirée sushi (P12)

Avec mon amoureux, nous sommes très branchés Sushi. On adore ça, c’est simple, on pourrait en manger tous les jours, à tous les repas. Pas seulement des suhsi, hein, bento, soupe miso, riz vinaigré, maki, chirashi et des pâtisseries au thé matcha , des mochi… vous avez compris !

Et ce mois-ci, c’était la Saint Valentin, alors la soirée du samedi a été dignement fêtée avec la découverte d’un restaurant spécialisé dans les bento, les tapas, ou mini-portions : « Beige », dans le 5e arrondissement de Paris. Une ambiance feutrée, dissimulée aux regards depuis la rue et des saveurs fabuleuses agrémentées de bière au yuzu.

Si je vous parle cuisine asiatique, c’est pour vous présenter ma participation au Projet 12 Créatif ! En effet, le thème de février est  « Si j’étais une gourmandise ».

J’ai choisi de réaliser des miniatures en pâte polymère pour que les poupées Barbie aient aussi leur soirée en amoureux.

Si vous ne connaissez pas encore notre maison de Barbie homemade, voici la cuisine ! Notre petit couple déguste son coktail.

Pour découvrir les autres tutos Maison de Barbie :

Nul besoin de longs discours sur la fabrication. J’ai utilisé un tout petit rouleau pour aplatir les plateaux et une aiguille à laine pour le riz, ainsi qu’un scalpel pour la pâte à sucre (ou le scrapbooking) pour les petites pièces comme les maki. Cuisson à 110° pendant 30 minutes dans un four réservé à cet usage.

Je vous fais la description de la serveuse : au premier plan, un plateau de chirashi au saumon mariné et à l’avocat sur du riz vinaigré, avec du gingembre confit, au second plan et à droite des plateaux de sushi et de makis thon et avocat, gingembre et wasabi.

Appétissant ?

Nos Barbies ont leur gourmandise cuite et résistantes pour longtemps ! Les chanceuses !

Allez vite voir les participations des copinautes chez MissCata ! Je vous dis à très vite !

[DIY] P12 – Si j’étais une couleur

En 2019, le projet P12 sera un portrait chinois à 12 facettes. Parler de soi, mais à travers des mots et des images, j’adore le concept. Dessiner les contours d’une personnalité c’est une jolie idée.

Pour le P12 de janvier, il fallait choisir UNE couleur.

Oulà, pas évident ça ! Voire impossible. J’avais opté pour du bleu, du turquoise profond, comme la mer, joyeux, vitaminé, symbole de douceur, mais aussi de réflexion. C’est une couleur qui me fait du bien, qui me donne envie d’évasion, mais aussi de concentration et de création. Celles des vacances, mais aussi du travail.

Tout allait bien jusqu’à ce que je découvre le matériel dont je disposais et l’urgence de publier en janvier (ben oui, c’est le dernier jour, je suis un peu charrette). Donc, du bleu il y a, mais pas en si grande quantité que je l’aurais voulu !

Je vous propose un tutoriel « Fabriquer une Maison de petite souris »

Matériel

  • Boîte en métal
  • Feutrine de couleur
  • Feuilles papier de couleur (Toga pour moi)
  • Tissu
  • Laine rose et noire
  • Colle

Coller des feuilles de papier pour décorer les deux parties de la boîte de notre petite souris.

Préparer le couchage : confectionner de petits coussins en tissu et un sac de couchage en feutrine (pour moi du rose, à défaut de bleu ^^).

Découpez les pièces de la souris : deux parties arrondies pour le corps et les membres et les oreilles. Coudre à la machine et retourner, puis ajouter les oreilles à la main.

Broder les détails : yeux, moustaches et petit nez rose.

Quelques ustensiles plus loin, notre souris s’est aménagé un loft :

Au programme : lecture des fables de La Fontaine, bain moussant et pique-nique gourmand sur le pouce !

Chat et souris : la rencontre !

Et quand vous entendez : « Oh maman, c’est trop chou, je vais dormir avec elle ! » je crois que c’est gagné.

Finalement, Maman est une souris bleue (mais pas seulement) !

Je suis contente d’avoir relevé ce défi avec cette création qui me tenait à cœur. J’aime l’idée d’un jeu tout-en-un bien caché et qu’on peut emmener partout. Et vous ? Vous aimez les petites boîtes surprise ?

Pour découvrir les autres participations, je vous invite à découvrir le blog de Miss Paillettes et catastrophes