[DIY] Projet P12 – Un safari en Australie

[DIY] Projet P12 – Un safari en Australie

Chaque mois, notre équipe de créatrices du P12 vous fait voyager autour du monde !

Cette fois, nous vous emmenons en Australie.

Et pour ça, quoi de mieux qu’un équipement d’aventurier à réaliser avec les enfants ?

 

Le matériel :

Trois rouleaux de papier toilette en carton

Un bouchon de liège

Du masking tape

De la peinture acrylique et un pinceau

Un lacet de chaussure ou un ruban

De la colle, des ciseaux, un cutter

Du carton

Un feutre marron

Une feuille cartonnée pour imprimer le fichier PDF à télécharger

 

 

Découper l’un des rouleau dans la longueur, puis en trois morceaux identiques.

Coller deux des morceaux à l’extrémité des rouleaux entiers et combler l’espace restant avec des petits morceaux prélevés sur le tiers restant.

Voici nos jumelles.

Coller le bouchon de liège entre les deux cylindres pour former les jumelles et laisser sécher.

Choisir une peinture acrylique, marron, beige, vert, noir, comme vous voulez, pour rester dans l’idée du voyage, ou du papier patch à coller.

N’hésitez pas à passer plusieurs couches successives pour obtenir une belle surface.

Dégainez le masking tape et décorez vos jumelles.

Hop, vos jumelles sont presque terminées !

A l’aide d’un lacet ou d’un ruban, formez la sangle : collez le lacet à l’extrémité des deux cylindres et soignez l’apparence en ajoutant du masking tape.

Nos jumelles sont terminées.

Et si nous passions à la conception de la valise ?

Découpez une forme de valise à poignée, symétrique, que vous plierez simplement en deux.

Avec un feutre, dessiner les coins et les sangles en cuir.

Imprimez ensuite le fichier PDF sur une feuille cartonnée et découpez les images soigneusement.

Collez les images sur la valise et voilà, c’est terminé !

Un passeport pour le voyage, une carte d’embarquement pour l’avion, la valise et les jumelles, votre loulou est prêt à partir à l’aventure !

 

Il a fière allure, notre aventurier, non ?

Retrouvez les autres participantes sur le blog de Miss Cata.

Je vous souhaite un bel été et de bons moments de création avec vos enfants.

[DIY] Fabriquer une hélice en papier

[DIY] Fabriquer une hélice en papier

Les vacances s’achèvent et vous avez encore un peu de temps à passer avec les enfants ? Je vous propose une idée d’activité toute simple : fabriquer une hélice en papier ou autogyre. A l’image des hélices auxquelles sont accrochés les fruits du tilleul, cette ailette en papier peut tomber en tourbillonnant, n’est-ce pas génial ?

Nous aurons besoin d’une feuille de papier, de ciseaux, de ruban adhésif et d’une boule de cotillon… et c’est tout !

 

plan-helice

Sur ce plan, nous voyons la forme de l’hélice. Il suffit de l’imprimer et de suivre les instructions :

  1. découper tout autour du rectangle
  2. couper le long de la ligne centrale pour séparer les deux ailes, surtout prendre garde à s’arrêter avant les pointillés, les plier en avant et en arrière
  3. fendre les deux tiers le long de la bande centrale dans la partie inférieure
  4. replier les deux bandes obtenues le long de la bande centrale et les fixer avec du ruban adhésif que vous laisserez pendre pour y accrocher la boule de cotillon

Les deux ailes sont ainsi légères, tandis que la tige est épaisse, et alourdie par la boule de cotillon – le fruit – en quelque sorte, ce qui permettra à l’hélice de voler et de tomber en tourbillonnant. Si vos enfants sont assez grands, c’est aussi l’occasion d’ne leçon de choses de la nature et de la manière dont les hommes s’en inspirent pour créer leurs engins : éolienne, hélicoptère ou rotor pour ne citer qu’eux.fabriquer-une-helice-en-papier

DIY-fabriquer-une-helice-en-papier

fabriquer-une-helice-en-papier-2Et voilà, c’est prêt ! Amusez-vous bien ! Belle fin de semaine, profitez bien de ces derniers jours avant la rentrée !

isabelle-dessine-moi-un-prenom

 

[DIY] Peinture ludique sur galets

[DIY] Peinture ludique sur galets

Mercredi, c’est DIY ! Alors cette semaine, je vous envoie une carte postale de vacances qui sent bon le sable et la mer, et un tutoriel de circonstances. Dessiner, colorier, barbouiller, prendre le temps de se détendre, c’est bon pour le moral, pour les petits comme pour les grands. Je vous parlais des coloriages anti-stress et des mandalas il y a peu. Voici une autre manière ludique de profiter des bienfaits de la nature et de laisser la place à l’inventivité.

Et parce que des photos valent mieux qu’un long discours :
peinture-sur-galets

peinture-sur-galets2

Notre après-midi création : bonhomme vert, volcan en éruption, char, crabe rose, et mandalas, réalisés tout simplement avec des feutres à peinture (Posca pour nous) sur des galets soigneusement lavés. On peut aussi utiliser des crayons gras, après avoir chauffé les galets au four, le pigment se répand alors sur la pierre et reste tenace après séchage. Un vernis pour peinture acrylique donne du brillant et homogénéise le fond minéral.

Et pour continuer et vous donner d’autres idées plus poétiques les unes que les autres, je vous invite à visiter le tableau pinterest Peinture sur galets que je vous ai concocté. Poissons, coccinelles, chats, arbres, maisons, toutes les inspirations et les plus belles réalisations. Ci-dessous quelques unes des œuvres de Fusun Aydinlik, alias Zeustones, artiste turque. Ses galets me plaisent énormément, tant la délicatesse de ses poissons, les couleurs, que la diversité de ses arbres.

peinture-sur-galets-pinterest2-Zeustone peinture-sur-galets-pinterest1 peinture-sur-galets-pinterest

C’est beau, non ? Alors, tenté(e) ?

isabelle-dessine-moi-un-prenom

[DIY] Peinture estivale et ludique sur galets

[DIY] Peinture estivale et ludique sur galets

C’est le moment de lézarder sur la plage, de construire des châteaux de sable, mais aussi de se promener, et pourquoi pas, de collecter des coquillages, de dénicher du verre roulé et de ramasser de jolies galets. Qu’ils soient arrondis et émoussés ou qu’ils aient une forme biscornue, rigolote, les galets sont des supports très sympathiques à colorier et à peindre et un moment qui sort de l’ordinaire.

Il vous faudra de la peinture acrylique de préférence à la gouache, des pinceaux larges ou des éponges coupées pour réaliser les fonds (et c’est tellement plus rigolo), des pinceaux plus fins et des crayons à peinture (posca par exemple) et du vernis brillant pour le rendu final.

01cac555631b8bdc70bac61ba04bb5a5

Pelages d’animaux, petites bêtes, poissons exotiques et crustacés, fruits et légumes, chaussures biscornues, petites maisons et villes entières, lettres de l’alphabet, jeu de morpion aux motifs originaux, dominos… faites preuve d’imagination, laissez-vous guider par les formes des galets, ce qu’elles vous inspirent. Ou mettez les en scène en les réunissant ou en ajoutant du bois flotté pour créer un décor (la mer, le ciel, une ville).

Quelques idées récoltées sur la toile :

DIY-tutoriel-peinture-sur-galets-dessine-moi-un-prenom

Les photos ci-dessus sont issues de mes visites sur ces blogs ou galeries. Ce sont parfois des boutiques dont les créateurs réalisent de pures merveilles d’imagination et de finesse. Bonne balade en bonne compagnie et bon été !

https://www.etsy.com/fr/listing/64654867/alphabet-beach-stones-for-kids-sea

http://www.pinterest.com/paulatmota/pedras-pintadas/

http://www.abelarts.com/1-new-art/rocks-for-thursdays-show-1958

https://www.flickr.com/photos/armos/

http://www.pequeocio.com/10-manualidades-piedras-pintadas/

http://theownerbuildernetwork.co/landscaping-and-gardens/cast-in-stone/stoned/

http://denisescicluna.blogspot.fr/

http://artdrops-tatjana.blogspot.fr/

isabelle-dessine-moi-un-prenom

[DIY] Réaliser un herbier

[DIY] Réaliser un herbier

Les vacances touchent à leur fin, mais il est encore temps de commencer une activité qui concerne les jardins ou les forêt avant que les feuilles ne se donnent le mot pour roussir et voltiger : la réalisation d’un herbier. Lorsque j’étais petite, ma mère avait toujours un de ces bouquins bourré de petits caractères, de mots latin entre parenthèses et d’aquarelles, qu’elle remplissait consciencieusement de plantes et de fleurs dont les tiges dépassaient. C’était un mythe que ce volume tout écorné coincé dans le vide-poche de la portière passager. Forcément, quelques noms ont fini par rentrer dans ma mémoire, puisqu’entre deux visites de monument historique, j’ai fait quelques bouquets et arraché quelques brins de muguet jusqu’à la racine, avant de me faire soigneusement enguirlander 😀

Eh bien, rien n’a changé, tout, tout, a continué…

Lors d’une balade en Essonne, nous sommes allés visiter le jardin des simples autour du tombeau de Cocteau, et, bien plus fourni et intéressant, le Conservatoire national des plantes à parfum, médicinales, aromatiques et industrielles, de Milly-la-Forêt. Et nous nous sommes régalés ! Tant de variétés de plantes que nous connaissons et tant de plantes dont nous n’avions même pas la moindre idée de l’apparence : lin, chanvre. Avec un classement qui rend le jardin agréable à visiter et de nombreux panneaux explicatifs. Qui plus est, les insectes pollinisateurs s’en donnaient à cœur joie ; nous avons fait des photos formidables. A la librairie, nous avons craqué pour plusieurs livres que je vous recommande pour les enfants :

herbier-feuilles-arbres-livres-dessine-moi-un-prenom

Petites bêtes des jardins (éd. Milan)

Les cahiers techniques de la gazette des terriers – A la découverte de l’arbre (éd. CPN)

Mon herbier des feuilles d’arbres – campagne et forêts (éd. Mosaïque Santé)

Le premier ouvrage peut être regardé dès 2 ans, pour reconnaître coccinelles, papillons, chenilles et araignées, tandis que le second s’adresse plutôt aux enfants à partir de 7-8 ans (beaucoup de texte autour des dessins, qui ne sont pas sans rappeler ceux de La Hulotte). Enfin, le dernier, l’herbier des feuilles d’arbre, peut être regardé et appliqué en famille lors des balades. Eh oui, à mon tour, je me suis lancée dans un herbier avec mes enfants. Commencer par les feuilles d’arbre est relativement facile, puisque dans nos campagnes et nos forêts, on trouve les espèces décrites dans le livre. C’est à une véritable enquête que s’adonnent les enfants. Mon grand de 7 ans s’est pris au jeu et a cherché tout le temps de la balade. On regarde ensemble la forme de la feuille que l’on cherche, les détails de la tige, des dentelures.

Une fois les feuilles trouvées, il faut suivre les indications très bien détaillées sur le livre : découper proprement une feuille de la bonne taille, l’entreposer dans un sachet plastique le temps de la promenade, éventuellement la nettoyer à l’éponge et la sécher, puis la glisser à plat dans un annuaire pour la faire sécher et la presser, donc recouvrir l’annuaire de dictionnaires ou de livres très lourds. Dans un petit carnet, indiquer le lieu de récolte et la date. Une fois les feuilles séchées, on peut les coller sur des feuilles cartonnées ou dans un beau cahier de Travaux Pratiques, soit avec du scotch ou des bandelettes de papier gommé, et reporter les indications du livre et celles notées pendant la récolte. C’est une activité de patience pour un très beau résultat. Le nôtre est en cours de réalisation, nous avons presque tout trouvé. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter le site Tela-Botanica, le réseau de la botanique francophone.

Voici quelques belles images d’herbiers pour vous faire rêver :

56daa5d5990862007806e106237770d4

29103ce05ce236ab1788596a28c99ef6

Alors, à vous, bonne recherche et bel herbier !

Pour recevoir les tutoriels Dessine-moi un prénom directement dans votre boîte mail le mercredi matin, il suffit de vous inscrire à la newsletter dans la colonne de droite. Simple comme un clic.

isabelle-dessine-moi-un-prenom